Le coaching, c’est quoi exactement?

Il n’est pas toujours évident de trouver une définition correcte de ce qu’est réellement le coaching en Europe occidentale. Actuellement, cette forme d’accompagnement est utilisée dans un certain nombre de domaines, bien que le terme exact soit souvent mal perçu, méconnu ou encore galvaudé, faute d’être mis à toutes les sauces. Il est souvent vu comme un mot anglo-saxon à la mode, et où on s’auto-proclame vite coach de vie, coach sportif, coach en nutrition, coach familial, … Alors bien que la pertinence du terme soit permise si le parcours professionnel le justifie, n’est pas coach professionnel pour autant qui le veut!

Il faut savoir que le métier de coach et les professions liées à celui-ci ne sont pas encore réglementés et leur exercice est libre, c’est-à-dire accessible sans diplôme particulier. Néanmoins, il existe des formations diplômantes de Coach professionnel, inscrites au RNCP (c’est-à-dire reconnues par l’Etat) et c’est dans ce cadre précis que le coach professionnel intervient alors en tant qu’expert dans trois directions précises: le coaching d’organisation, le coaching d’équipe et le coaching individuel, Un référentiel de compétences existe et il est souvent recommandé au coach professionnel d’adhérer à un code de déontologie.

A propos du coaching

Le coaching est une méthode d’accompagnement au changement qui se définit comme une relation suivie sur une période limitée et qui permet le développement de potentiel et de savoir-faire dans la poursuite d’objectifs personnels ou professionnels. Visant l’amélioration des connaissances et l’optimisation des processus des méthodes d’organisation et de contrôle, ces approches sont désormais connues sous l’appellation de coaching. 

Il existe différents types de coaching:

  • Individuel: motivation, changement de carrière, changement dans sa vie, organisation, productivité, gestion des émotions, gestion du stress, confiance en soi, etc
  • Relationnel : communication avec son patron, avec un collègue, un client, relations avec sa famille, ses enfants, etc
  • Professionnel: gestion de l’équipe (motivation, leadership, reconnaissance, communication, recrutement, délégation, gestion des conflits, …) et organisation (organisation des réunions, organisation du travail, organisation suite à une phase de changements, …)

Au niveau de l’approche

À la différence d’autres types d’accompagnement comme la psychothérapie, le mentorat ou le consulting, le coaching se distingue bien par son positionnement. Le coach se situe aux côtés du coaché, dans une position d’égalité, et centre son action sur les valeurs, les besoins et les ressources de la personne. La relation s’établit sous la forme d’un contrat de coaching qui nécessite l’accord du coach et de son client sur les objectifs à atteindre et les modalités de réalisation de l’accompagnement.

En aucun cas, il ne s’agit d’imposer une solution ou d’apporter une solution toute faite à un problème. Au contraire, le coaching repose sur le principe que chacun dispose des ressources nécessaires pour atteindre son objectif. Les techniques du coach comme la PNL (Programmation Neuro Linguistique), l’Analyse transactionnelle, la Gestalt-Thérapie, visent à donner au coaché la pleine conscience de ses capacités et à le rendre autonome.

En coaching, le client est partie prenante de sa réussite. Il est seul responsable des décisions qu’il prend. La volonté de changement de la part du coaché est donc primordiale.

Les séances de coaching concernent :

  • tous les domaines de vie que le client accepte d’aborder
  • toutes les personnes quelle que soit leur formation, leur milieu social, leur âge
  • tous les secteurs d’activité professionnelle

A l’issue de la première séance, une convention d’accompagnement sous forme d’un contrat est remise au client, avec un engagement mutuel à signer. Il n’y a pas de nombre d’heures minimum imposé mais il est recommandé de s’engager sur un nombre d’heures certain afin de marquer sa détermination à avancer.

Les premières séances sont destinées à faire le bilan de l’état présent du client, sa vie actuelle. Le coaché parle de son problème, et exprime ses demandes. S’il éprouve le besoin de les clarifier, le coach l’y aidera. Puis, on définit un objectif à atteindre.

Des questions, des tests, et une écoute active dotée de bienveillance donneront ensuite au coaché l’autonomie de trouver en lui les réponses nécessaires à son développement personnel.