Développer sa capacité de résilience en 3 étapes

Avant toute chose, si vous vous demandez ce qu’est la résilience:

C’est la « capacité d’une personne à continuer à bien se développer et à se projeter dans l’avenir en dépit d’événements déstabilisants, de conditions de vie difficiles, de traumatismes sévères ». 

Mais comment faire pour la développer dans son quotidien, surtout suite à cette période de crise?

1. Rétablir une structure

Le premier enjeu a été de développer des mécanismes de défense psychique plus souples et flexibles que les défenses instinctives d’urgence (càd le déni, la sidération, la panique, la confusion): pour cela, nous avons besoin de retrouver un minimum de sentiment de sécurité, et ce qui nous aide d’abord est de mettre en place des repères et de rétablir une structure dans l’espace et le temps.

2. Soutenir tous les processus de résilience

La résilience implique l’interaction entre ces différents domaines : 

  • notre psychologie personnelle ; 
  • la qualité de nos relations proches ; 
  • et nos soutiens sociaux plus élargis.

Il s’agit de s’adapter au mieux à la réalité présente, en renforçant nos ressources psychologiques pour pouvoir survivre le temps d’une période compliquée.

3. Acceptez le changement dans votre vie 

Il n’y a pas d’évolution sans changement. Et même si vous ne souhaitez pas évoluer, le changement se produira de lui-même.
Le fait de vous adapter au changement va vous aider à mettre en place des stratégies plus dynamiques, à différencier les circonstances non-modifiables de votre existence, et à pouvoir améliorer les aspects de votre vie que vous souhaitez changer.

L’adaptation au changement suit un processus bien précis. Nous traversons différentes phases avec pour chacune des comportements et états émotionnels définis. Accompagner le changement, c’est aussi connaitre ces phases pour y apporter une réponse adaptée. Ces étapes sont décrits dans une courbe et est inspiré des travaux d’Elisabeth Kubler-Ross sur le deuil et amendé par les découvertes de J. Fradin sur le stress.

Chaque fois que nous traversons cette courbe du changement nous montons en autonomie et développons de nouvelles stratégies pour les fois d’après, c’est ainsi que nous développons aussi notre capacité de résilience.